Pourquoi le prix de l’électricité augmente ?

En France, le prix de l’électricité, ou plus précisément le tarif réglementé de l’électricité est défini par la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE). Il évolue environ deux fois par an en fonction de différents facteurs. Depuis une dizaine d’années, le coût du kilowattheure a connu essentiellement que des augmentations, ce qui fait monter les factures des consommateurs. Mais quelles sont précisément les raisons qui expliquent l’augmentation du prix de l’électricité ? Les détails dans ce dossier.

Les tarifs applicables en électricité en France

Avant de parler des facteurs qui influent sur l’augmentation électricité en termes de coût en France, il convient de faire un petit tour d’horizon sur les tarifs applicables en électricité du pays. En fait, il existe deux types d’offres d’électricité. D’une part, il y a les offres à tarif réglementé qui sont établies par la CRE, d’autre part, il y a les prix des offres de marché fixés par les fournisseurs.

Les fournisseurs historiques, tels qu’EDF ou une ELD, sont tenus de proposer une offre au tarif réglementé. Ils peuvent également présenter des offres de marchés. Les offres de marché, quant à elles, sont proposées par les fournisseurs alternatifs. Ces offres peuvent avoir un prix variable qui est fixé par le fournisseur. Certains fournisseurs peuvent proposer des offres indexées sur le tarif réglementé, généralement avec une réduction par rapport à celui-ci.

Pour rappel, le calcul du prix de l’électricité par la CRE prend en compte trois éléments, à savoir les taxes, l’acheminement de l’électricité et la fourniture de l’électricité incluant la production et la commercialisation. Mais alors, quels sont les principaux facteurs qui expliquent l’augmentation du prix d’électricité ?

La hausse des prix du gaz naturel

L’augmentation électricité en termes de prix sur le marché est fortement liée à l’évolution des coûts des énergies fossiles sur le marché. En 2021, on a observé la flambée des prix de gros du gaz. Cela s’explique principalement par la forte reprise économique mondiale après la crise sanitaire.

En effet, alors que les besoins en énergies augmentent, les stocks en énergie sont très faibles en raison d’un hiver 2020-2021 froid et long en Europe et en Asie. Ainsi, les prix montent. Il faut savoir que l’Europe est en concurrence avec l’Asie concernant l’achat de gaz naturel liquéfié. Or, les approvisionnements par gazoducs sont exposés aux aléas géopolitiques, notamment en traversant l’Ukraine ou la Biélorussie.

Pour ce qui est du CO2, force est de constater que son prix a augmenté de façon constante depuis début 2021, ce qui n’est pas sans impact sur le coût de l’électricité produite à partir d’énergies fossiles.

Les capacités de production d’EDF limitées

La forte dépendance de la production d’électricité au gaz lors des pics de consommation est encore plus favorisée en France en raison d’une baisse de disponibilité des installations nucléaires. Effectivement, en décembre 2021, les réacteurs de la centrale de Civaux et ceux de Chooz ont été mis à l’arrêt pour cause de fissurations et de corrosions anormales près des circuits de refroidissement.

En outre, début janvier, un réacteur de la centrale nucléaire de Penly a connu le même sort. Pour ces raisons, EDF a dû réduire sa capacité de production d’électricité nucléaire de 300 et 330 térawattheures (TWh) pour 2022 si elle était à 360,7 TWh en 2021. Cette mesure a bien entendu une forte incidence sur l’augmentation électricité, plus précisément de son coût.

Les mesures pour faire face à la hausse des prix de l’électricité 2022 ?

Afin de limiter l’impact de cette augmentation du prix de l’électricité, le gouvernement français a mis en place un bouclier tarifaire qui a pour rôle de réduire les taxes. Cela permet de limiter à 4 % la hausse du prix de l’électricité et ainsi, aider les ménages à payer leur facture d’Énergie face à l’augmentation électricité.

En outre, un « chèque énergie » supplémentaire d’un montant de 100 euros est distribué pendant le mois de décembre 2021. Il s’agit d’une aide de l’État qui s’adresse à 6 millions de ménages ayant les revenus les plus modestes. L’octroi de ce chèque se fait en fonction des revenus et de la composition du ménage. Il ne nécessite pas de faire une demande au préalable.

Les conseils pour réduire le montant de ses factures d’électricité

Pour faire face à l’évolution du prix de l’électricité, chaque ménage se doit de faire en sorte de réduire leurs consommations et ainsi réduire leurs factures d’électricité. Pour ce faire, voici quelques conseils à adopter :

Miser sur des appareils électriques peu énergivores. Pour les reconnaître, il suffit de consulter leur étiquette-énergie. Les appareils de la catégorie A+++ sont les plus économes.

Privilégier une offre de marché plutôt qu’une offre à prix réglementée. En effet, le tarif du kWh TotalEnergies se révèle plus bas que le prix du kWh EDF.

Installer chez soi une mini éolienne ou des panneaux photovoltaïques. Bien que ces équipements soient assez onéreux au départ, ils constituent des investissements avantageux sur le long terme. En plus de favoriser la production d’énergie verte, ils permettent d’alimenter à moindre coût un système d’éclairage, un chauffe-eau et même des radiateurs électriques.

Retrouvez nous aussi